Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 13:52

S'il y a bien une destination à propos de laquelle les avis sont unanimes, c'est la Corse, d'ailleurs comme le souligne si justement Garance,"on dit qu'il y a deux sortes de Corses : ceux qui vivent sur l'île et ceux qui y reviennent toujours..."

 

Seulement voilà à force d'en entendre trop de bien, je l'ai abordée d'un pas très méfiant cette île, j'avais peur de l'effet "film à succès" que tout le monde encense tant et si bien que l'on finit irrémédiablement par sortir du cinéma un peu déçu.


Et alors, me direz-vous, c'était comment? Pour tout vous dire cette année nous y retournions pour la deuxième fois déjà, ce qui en dit long, et même si on est loin de "toujours" depuis notre retour on ne pense qu'à une chose: pouvoir y retourner. De notre première visite sur cette île enchanteresse nous avions rapporté des souvenirs de plages paradisiaques aux eaux turquoise, de plongée au Cap Corse au pied de rochers baignés de lumière aux reflets presque verts, les petits villages si typiques de la Balagne visités, il faut le dire avec une guide de choix et de coeur, un pique nique extra les yeux plongés dans un coucher de soleil flamboyant.

 

Six ans plus tard la magie serait-elle au rendez-vous? Il faut dire que les conditions n'étaient plus les mêmes, avec deux Crevettes dans les bagages les visites seraient différentes.

 

Il nous a suffit d'arriver à destination pour avoir la réponse à ses doutes et questions: certes le cadre était magnifique, une adresse que je vous recommande d'ailleurs, mais ce n'est pas tant le paysage ou les chevaux venus nous saluer le soir qui m'ont tout de suite mise dans l'esprit de cette île de beauté, ce sont les senteurs du maquis, enivrantes, enveloppantes qui sont venus me cueillir et me transporter dans un autre monde...(mais j'y pense, seraient-ce pour cela que j'aime particulièrement la Colomba, cette douce bière blanche parfumée aux herbes du maquis...?)

 

images.jpgDeux semaine et une bonne dizaine de degrés plus tard j'ai eu envie de revivre ces instant en me plongeant dans la préparation d'un repas Corse, ce qui fut également l'occasion de tester les recettes d'un livre qui avait atterri de façon assez mystérieuse dans ma boîte aux lettres il y a de ça quelques années déjà.

Ce fut aussi pour nous l'occasion de nous rattraper car nous avons passé des vacances en pension complète...une formule idéale car cela fait plaisir de ne pas préparer de repas pendant quelques jours mais très très vite cela manque et le retour à la "vraie vie" est ainsi facilité! Nous avons cependant fait quelques sorties restaurant et l'image que je garde de la cuisine Corse c'est une cuisine simple mais raffinée et surtout des produits de grande qualité travaillés avec beaucoup de respect.

Enfin pour ce repas j'ai dû faire quelques concessions et changements: la charcuterie Corse ne se trouve pas en Bretagne (même si le contraire est bien moins vrai), les blettes vont et viennent sur les étals mais n'étaient bien sûr pas présentes cette semaines là, quant à la brousse il faut vraiment la dénicher, je n'en ai pas trouvé assez pour toutes les recettes et l'ai ainsi parfois remplacée par de la ricotta.

 

Et alors, que met-on sur une table Corse?? Le choix est grand et après avoir longuement hésité voici ce que j'ai retenu:

 

- du melon marié à de la pancetta

PICT1869.JPG.

 

PICT1863.JPG

caviar du paysan

-  belle aubergine

- 100 g de brousse (ou de ricotta)

- 1 cs de dés de poivron rouge grillé

 

- 1 cs d'huile d'olive

- 1 cs d'origan

- 1 gousse d'ail

- 1 cs d'huile d'olive

- sel, poivre

 

 

PICT1872

 

- Cuire le poivron et l'aubergine au four à 200°C en les retournant régulièrement. Le poivron doit cloquer et l'aubergine ramollir.

Laisser refroidir le poivron enfermé dans une boite en plastique, sachet...pour le peler plus facilement. Le peler et le couper en dés.

- Couper l'aubergine en deux et prélever la chair à l'aide d'une cuillère à soupe.


- Mixer l'aubergine avec la gousse d'ail dégermée et émincée, l'origan, la brousse, l'huile puis saler et poivrer. Incorporer les dés de poivrons puis laisser au frais avant de servir sur des toasts de pain à la noisette, à la châtaigne ou des tranches de pulenta.

 

 

 

 

 

 

 

PICT1865.JPG

brochettes pruneau-pancetta-pulenta

Avant de vous parler de la fameuse pulenta castagnina je ne peux que vous inviter à lire ce très joli billet de T  cette polenta n'est pas une légende alors voici quelques conseils: soit vous vous faites aider et organisez un relais, soit vous commencez votre préparation physique avec une recette d'une autre région de caractère....soit encore vous en PICT1870.JPGfaites juste une petite quantité pour l'apéritif....

Compter 1l d'eau pour 500g de farine. Saler l'eau puis porter à ébullition. Ajouter la farine puis remuer énergiquement pour obtenir dans un premier temps un mélange lisse et sans grumeaux, puis au bout de....disons suffisamment de temps une boule de pâte qui se détache facilement les parois. Renverser la pâte sur un torchon propre et fariné, laisser refroidir avant de trancher.

N'ayant fait qu'une petite quantité (125g de farine), j'ai renversé la pulenta sur du papier film que j'ai ensuitre roulé de façon à obtenir un boudin que j'ai laissé refroidir avant de le trancher.

 

Pour les brochettes il suffit d'enrouler 1/2 tranche de pancetta autour d'1/2 pruneau, de piquer le tout sur une rondelle de pulenta avant de le passer 15mn au four à 180°C, juste avant de le servir avec....pourquoi pas une bière Corse..."Salute!"

 

PICT1871.JPG

poulpe sauté à l'ail (caché derrière la bouteille!!)

Il vous faut du poulpe préparé...ou à préparer...je vous préviens ce n'est pas ce qu'il y a de plus joli à faire mais on s'y habitue très vite!  Cuire la bête 30 mn dans une cocotte minute avec du gros sel et une ou deux feuilles de Laurier. Avant de servir, poêler avec des gousses d'ail hachées.

 

PICT1868.JPG

tarte aux oignons nouveaux

Pâte:

- 150 g de farine

- 3 cs d'huile d'olive

- 1 pincée de sel

 

Garniture:

- 2 bottes d'oignons nouveaux

- 2 oeufs

- 250 g de ricotta

- 1/2 poivron rouge pelé (le reste de celui utilisé pour le caviar d'aubergine)

- parmesan

- sel, poivre

 

--> Préparer la pâte en mélangeant les ingrédients avec suffisamment d'eau pour obtenir une boule de pâte.

Préchauffer le four à 180°C. Émincer les oignons nouveau puis les faire revenir avec un peu d'huile d'olive. Ils doivent devenir transparents et à peine colorés. Battre les oeufs avec la ricotta, saler, poivrer puis incorporer les oignons.

Étaler la pâte et foncer un moule à tarte, y verser la garniture puis décorer avec des lamelles de poivrons et saupoudrer de parmesan avant d'enfourner pour 35-40mn.

 

Nous avons terminé le repas avec une mousse de brousse sur une compotée pêche-abricot...un véritable coup de coeur pour ce dessert frais et onctueux qui, je le sens, reviendra souvent à notre table en s'accordant aux fruits de saison.

 

PICT1875.JPG

Quenelle de brousse sur compotée de fruits

Pour 6 personnes

- 300 g de brousse

- 15 cl de crème fraîche (la légère fait l'affaire)

- 2-3 cs de sucre roux

 

- 6 abricots

- 2 pêches

 

Faire compoter les fruits puis les mixer et réserver au frais.

Fouetter la brousse avec la crème et le sucre. Mettre au frais au moins une heure.

Dresser la compote au fond d'une assiette puis déposer une quenelle de brousse dessus.

 

Enfin pour mettre un peu de croquant à cette touche sucrée nous avions quelques canistrellis. Ces petits biscuits secs si typiques de l'île se conserve paraît-il 15-20 jours dans une boîte hermétique....j'avoue ne pas avoir réussi à vérifier...dur dur de ne pas y replonger la main à plusieurs reprises dans cette boîte!!

 

PICT1879.JPG

 

Canistrelli

- 200 g de farine

- 100 g de sucre roux

- 1 sachet de levure chimique

- 10 cl d'huile d'olive

- 5 cl de vin blanc

1 cs d'eau de vie (j'ai mis de la Grappa)

 

Mélanger les ingrédients secs dans un saladier puis faire un puis et y verser les liquides. Bien mélanger, pétrir la pâte et laisser reposer 15mn au frais. Étaler sur une épaisseur de 1cm, saupoudrer de sucre roux puis repasser le rouleau à pâtisserie pour qu'il s'incruste bien. Découper en rectangles de 5X3 cm et ranger sur une plaque de cuisson.

Cuire 15-18 mn à 180°C.

 

Me voilà maintenant en train de rêver de tourtes aux herbes, d'aubergines à la bonifacienne, de fiadone.....

En attendnat de redonner des airs de maquis à ma cuisine voici quelques adresses à noter pour ceux et celles qui entrepreneraient une traversée pleine de promesses....

 

Osteria chez Dede et Ecolodge Ascosa- à Ponte Leccia

Osteria di u portu - à Macinaggio (Cap Corse)

Restaurant la voile d'or - à St Florent

Partager cet article

Repost 0
Published by lesnectarsdemaya - dans Nectars salés
commenter cet article

commentaires

talonshautsetcacao 02/10/2011 21:13



le caviar du paysan me donne vraiment envie



Bretagne buissonniere 06/09/2011 16:22



C'est ton caviar que je vais tenter ! Ca me plait carrement et j'adore les aubergines !



Tiuscha 31/08/2011 07:23



Tu rend un bel hommage, gourmand à l'île corse, que je ne connais que par ouï dire et encore y ai je de la famille là bas... cela fait 20 ans que je dis que j'irai un jour mais j'irai..



56oceane 28/08/2011 22:34



Dans le caviar du paysan, l'aubergine est crue ?


C'est agréable de voyager ainsi à travers la table !


56oceane



lesnectarsdemaya 29/08/2011 14:08



euh non....j'ai ou oublé cette partie....je relis et rectifie au besoin


Oh oui en effet une partie du texte a disparu!!!!!



Texte Libre

Follow Me on Pinterest

En quête d'idée?

Un p'tit clic  sur la photo pour la recette!












Un p'tit creux??

Chefs Blogs Add to Google

Feed Shark

Logo selection Plurielles