Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 15:53

Il y a encore de quoi perfectionner le coup de main mais ça y est, je les ai domptés, comme quoi petit à petit on y arrive!!!

 

Point de conseil ni de recette car on en trouve plein chez de nombreuses blogueuses bien plus expertes mais juste un truc foireux à éviter à tout prix: le curcuma comme colorant naturel pour obtenir une couleur jaune.

 

Pourquoi?

1/ Parce que ça ne colore pas tant que ça

2/ Parce que contrairement à ce que j'ai pu lire le goût ne disparaît pas à la cuisson (je trouvais ça louche aussi) et ça donne un p'tit goût bizarre (heureusement que le lemon curd est là!)

 

 

PICT0470

Repost 0
Published by lesnectarsdemaya - dans Nectars sucrés
commenter cet article
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 15:00

Des petites crêpes à la garniture douce et fondante pour résoudre le casse-tête des repas...enfin presque.

 

Jusqu'à il y a quelques mois les Crevettes avalaient une bonne soupe épaissie de tapioca, semoule de blé ou de riz et un fromage blanc au miel pour le dîner, le tout sans (trop) de soucis. Seulement voilà fallait pas rêver non plus la soupe, ils ont fini par ne plus en vouloir...me laissant ainsi face à un véritable casse-tête pour les faire manger....que donner en effet à deux enfants qui n'aiment pas les pâtes (ils ont aimé ça deux mois, n'en n'ont plus voulu...mais l'un s'y remet doucement), ni le riz, la semoule passe de temps en temps avec les légumes, le quinoa aussi mais juste avec le la betterave moulinée (et de préférence du jambon), les pommes de terre je n'en parle même pas et les légumes non "transformés" plaisent de moins en moins!!! Quand je parle de casse tête je n'exagère donc vraiment pas!!

 

Il me reste du coup deux solutions: les quiches de légumes qui ont un franc succès (à tel point qu'un zozo hurle s'il y a autre chose au menu...) et que je transforme parfois en chaussons pour changer, ou les crêpes (merci Marcia pour l'idée).

PICT0165.JPG

 

Reste donc à faire une pâte à crêpe non salée...je suppose que chacun à sa recette, ici c'est 125g de farine, 1 oeuf et un mélange d'eau et de lait en quantité non mesurée (désolée) pour obtenir une consistance de pâte à crêpe (nappe légèrement le doigt).

Côté garniture c'est soit épinards hachés- Kiri soit courgettes râpées et cuites 3mn au micro-onde avec du Kiri (c'est cette option qui a le plus de succès).

 

PICT0174.JPG

 

Il vous restera ensuite quelques crêpes pour le dessert car "au suc' " c'est quand même ce qu'il reste de meilleur.

 

Il s'est passé quelques semaines depuis ces photos et voilà maintenant que l'un de mes zozos ne veut plus de crêpes salées "je préfère la soupe" (ah tiens) "avec la paille" (j'me disais bien aussi)...c'était trop facile aussi un seul menu pour contenter ces deux messieurs de "deux ans 'mi"...pfff...dites les mamans, ils mangent quoi vos enfants???

Repost 0
Published by lesnectarsdemaya - dans Les assiettes des crevettes
commenter cet article
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 13:18


Les glaces maison et moi c'est une longue histoire, ça fait un moment que je m'y essaie sans grand grand succès. Ainsi nous avons connu une période "citron givré" puis glace express à la framboise qui n'étaient pas mal, les inconvénients étaient qu'il fallait les faire en petites quantités car elles se conservaient mal et durcissaient, mais aussi qu'elles étaient confectionnées à grand coup de mixeur bien bruyant juste avant la consommation...chose maintenant impossible le soir quand les enfants sont couchés (car je ne sais pas vous mais nous c'est au calme que nous apprécions le plus les desserts!).

Il y a maintenant plus d'un an...pour le premier anniversaire des Crevettes pour tout vous dire, belle maman m'a offert une sorbetière..."un cadeau utile aux enfants quand ils seront plus grands"...une notion assez originale mais que j'ai bien aimée! Même si cela fait un moment que cet appareil est rentré chez nous j'ai l'impression de ne pas l'avoir assez dompté: les glaces sont souvent assez molles (j'ai fini par comprendre qu'il ne fallait pas laisser la sorbetière dans un tiroir du congel, qui n'est pas assez froid) ou trop dure après quelques jours. Et surtout les envies de glaces se déclarent souvent trop tard....les 12 heures de repos de la machine au congelateur freinaient alors toute réalisation.

 

Du coup quand Alsa m'a proposé de tester leur nouvelle préparation "Ma glace maison" je me suis dit que c'était peut être l'occasion de me réconcilier avec les desserts glacés.

 

En effet grâce à ces sachets magique, rien de plus simple que de préparer une glace...le tout sans préparation amont et en trois coups de cuillère à pot, si je puis dire:

  1. Mixer la préparation avec 500g de fruits frais
  2. Verser dans un bac
  3. 6h au congélateur (à-18°C) et c’est prêt

Bon c'est bien gentil tout ça mais ça marche comment? Grâce à l'ajout de protéines et de pectines végétales la préparation est aérée et onctueuse, vous évitant ainsi l'effet bloc de glace...hum sceptique je me lance, pour le test j'ai choisi un fruit de saison et de région: la fraise que j'ai bien envie d'associer à la pistache car comme la framboise elle lui va à merveille.

 

 

Glace fraise pistache sans sorbetière
Pour la partie fraise je mixe 250 g de fruits avec 1 cuillère à soupe de jus de citron et la moitié de la préparation "ma glace maison", pour la partie pistache je mixe deux yaourts brassés (250g) avec deux cuillères à café de pâte de pistache, une cuillère à soupe de jus de citron et l'autre moitié de mon sachet.

 

Pour l'effet marbré (qui se formera en même temps que les boules) je verse alternativement des couches de fraises et de pistache et hop, c'est parti pour minimum 6h (8 pour moi) au frais.

 

Vous avez vu le résultat en photo, reste à vous décrire la texture....tout simplement extra, rien à dire moelleuse mais ferme...au top. Le goût de la fraise et de la pistache sont bien là aussi...tout comme celui du sucre que nous avons trouvé trop marqué...il serait mieux que les préparations soient moins sucrées...voire même pas du tout ce qui permettrait de doser en fonction de l'acidité des fruits, de varier la source de sucre (miel, sucre complet, sirop d'agave...) mais également de faire des glaces et sorbets salés...

 

Pour tenter vous de gagner un sachet de préparation et de tester vous aussi la glace les yeux fermés, filez sur les blogs suivants et tentez votre chance:

 

Ok ce Bon

Papilles et Pupilles

Mes Petits Bonheurs

Audrey Cuisine

Cuisiner tout Simplement

Chef Nini

Libelul


Article sponsorisé

Repost 0
Published by lesnectarsdemaya
commenter cet article
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 15:27

Il fait beau, il fait chaud...on traîne à l'apéro...et non sur le pc, alors pas de blabla mais une petite recette rapide pour accompagner un bon verre de....ce que vous voulez...mais bien frais!

bouchees.JPG

 

Bouchées pesto-tomates cerise

- 1 oeuf

- 30 g de farine

- 18cl de lait

- 1 cs de pesto

- tomates cerises

 

Tout mélanger sauf les tomates, verser dans des moules à mini tartelettes en silicone, insérer la tomate au centre et cuire 15mn à 180°C.

Repost 0
Published by lesnectarsdemaya - dans Nectars salés
commenter cet article
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 13:26

Voilà à la base une recette tirée d'une fiche cuisine d'un magazine seulement voilà comme je vous l'ai déjà révélé en plus d'avoir par moment deux mains gauches,  côté tête en l'ai je ne suis pas mal non plus. Le fait d'aimer cuisiner "au pif" plus qu'à la lettre, en suivant scrupuleusement les recettes explique également le pourquoi du comment de cette recette.

 

Après avoir lu les ingrédients le reste me semblait évident, j'ai donc zappé la marche à suivre et j'ai tout mélanger pour obtenir une croûte, au lieux de ne mélanger qu'une partie des ingrédients et d'utiliser l'autre pour la sauce...oups...quoi que, une croûte au final plus épaisse et croustillante qu'elle n'aurait dût l'être...comme quoi...

 

filet croute

 

Filet mignon en croûte d'avoine

Pour 5 personnes

- 1 filet mignon de 600g

- 100g de flocons d'avoine

- 2 cs de moutarde à l'ancienne

- 1 cc de poudre de curry

- 3 cs de crème fraîche épaisse

- 2 cl de jus de citron

- 1 jaune d'oeuf

 

Mélanger les ingrédients de la croûte pour obtenir une pâte. En enrober le filet mignon puis cuire 40mn à 170°C.

 

Servir par exemple avec des pommes de terres nouvelles et une salade de saison: roquette, oignons nouveau...

 

 

Repost 0
Published by lesnectarsdemaya - dans Nectars salés
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 14:35

Je sens que ce titre risque de décevoir plus d'un gourmand...chocolatophiles désolée mais je ne parle pas de praline chocolatée...en tant qu'amatrice de chocolat noir cette dernière est presque une offense...alors en plus avec des fruits...non non je vous parle là de la praline rose, cette douceur régionale qui se marie décidément à merveille avec l'acidulée rhubarbe.

 

Si certaines ont choisit d'emmitoufler les premières récoltes de rhubarbes dans des muffins, j'ai décidé de faire compoter la mienne:

 

PICT0309.JPG

 

Compote de rhubarbe "pralinée"

Laver et couper la rhubarbe en tronçon (ici une vingtaine de tiges), la mettre dans une casserole avec un peu d'eau et laisser cuire en remuant de temps en temps. Ajouter une belle poignée de pralines et cuire jusqu'à ce qu'elles fondent. Ajouter éventuellement du sucre selon votre goût.

 

Et voilà un dessert fruité de saison tout bête mais qui fait des merveilles sur un onctueux lit de fromage blanc.

Repost 0
Published by lesnectarsdemaya - dans Nectars sucrés
commenter cet article
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 13:40

Voilà une recette on ne peut plus printanière tout d'abord par sa couleur: le vert qui habille de nouveau la nature se retrouve dans l'assiette sur ce cabillaud vêtu d'un manteau riche en goûts et croustillant composé d'ail des ours et de pistache. Côté accompagnement j'ai joué le monochrome avec une poêlée asperges vertes-artichauts et oignons nouveaux.

 

PICT0241.JPG

 

Dos de cabillaud en croûte verte et sa poêlée assortie

Pour 4 personnes

- 4 dos de cabillaud

- 2 cs de pistaches sans la coquille

- 6 belles feuilles d'ail des ours

- 1 cs d'huile d'olive

- 1 cs de crème fraîche

- sel, poivre

 

- les pointes d'une botte d'asperges vertes

- 1 botte d'oignons nouveaux

- 6 coeurs d'artichauts congelés

- le jus d'1/2 citron

- 2 cs de sirop d'érable ou de miel de pissenlit (j'ai testé les deux versions qui sont extra)

- fleur de sel, poivre 5 baies

- persil ciselé

 

Préparer la croûte pour le poisson: mixer l'ail, les pistaches, l'huile et la crème. Saler et poivrer les pavés de poisson puis les enduire du mélange. Les déposer dans un plat huilé et faire cuire 20mn à 200°C.

 

Faire cuire séparément les pointes d'asperges 10mn et les coeurs d'artichauts 20mn dans de l'eau bouillante salée (additionnée d'un demi jus de citron pour l'artichaut). Égoutter et rafraîchir dans un saladier d'eau avec des glaçons afin de stopper la cuisson et de fixer la couleur. Bien égoutter.

 

Émincer le vert des oignons et couper le reste en 4. Les faire revenir dans un peu d'huile d'olive 5mn puis ajouter les légumes ainsi que le sirop/miel assaisonner avec la fleur de sel et les 4 baies puis le persil.

 

Servir le poisson et les légumes accompagnés d'une fleur d'ail des ours.

 

Cette recette participe au concours "Mince alors"...

 

http://www.sommelier75cl.com/.a/6a00d83454134769e20133ecc85a3d970b-800wi

Repost 0
Published by lesnectarsdemaya - dans Nectars salés
commenter cet article
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 15:06

PICT0255.JPGAllez, je vais terminer cette page bloggo-routard histoire de donner quelques idées et adresses à ceux et celles qui prévoient de s'échapper outre manche...pour les autres un petit tour virtuel est toujours dépaysant...

 

Je vous avais donc laissés à Bradford on Avon, de retour du pub by night, sains et saufs où nous avons donc apprécié une nuit bien méritée! Le lendemain matin un petit déjeuner à la hauteur de ce que nous avait proposé l'hôtel (à ce propos ai-je mentionné que le thé et café à disposition dans la chambre accompagnaient un mug à PICT0262.JPGl'inscription si ce n'est réaliste, du moins encourageante: "To a perfect teacher").Au menu: toasts, céréales, jus de fruits et copieux "cooked beakfast"...que nous avons déclinés...shame on us mais le salé au petit déj'...dur dur (n'est-ce pas Véro).

 

Day two nous prenons la route direction Brighton avec un arrêt à Salisbury (prononcer "solsbri"...sinon vous serez compris mais repris...).Pourquoi cette escale? Parce que la ville se trouvait sur notre route et parce que ce nom m'était familier et me semblait prometteur...notez que ceci n'est pas forcément une référence...j'ai eu la même intuition pour Roscoff et Douarnenez lorsque nous sommes arrivés en Bretagne pour finalement y découvrir que les principaux intérêts de l'un et de l'autre étaient respectivement outre le ferry, les oignons...et les sardines. Bref retraversons la Manche pour une déambulation dans cette ville médiévale au charme tout British: une cathédrale magnifique dont la flèche serait la plus haute d'Europe et qui, si elle est le coeur de la ville, ne doit pas masquer ses autres atouts telle que la promenade le long de l'Avon ou encore ses maisons à colombages qui reflètent une influence saxonne loin de l'architcture romaine de la toute proche Bath.

 

Ne flannons pas trop non plus, la route est encore longue, on repart donc vers l'est avec comme prochaine étape Chichester pour sa cathédrale, sa market cross mais aussi la pause déjeuner. Cette dernière s'est assortie au côté traditionnel des visites de la journée et c'est la Buttery at the Crypt, une tea house on ne peut plus anglaise qui nous a accueillis sous ses voûtes (ou envoûtés par son accueil?).Au menu des sandwichs en tout genre, des salades et des desserts on ne peut plus anglais: cakes aux fruits, treacle tarts, bakewell tarts, d'énormes sablés...et des scones. Histoire d'être sûre d'en déguster avant de partir je décide de prendre une salade légère et un cream tea...ma conscience décide d'être sage et commande un seul scone, les serveurs eux ont dû entendre ma gourmandise puisqu'ils en ont chacun fait chauffer un....un deuxième m'a donc été offert...pour mon plus grand plaisir!

 

PICT0265.JPGLa digestion se fera dans la voiture avant d'aller arpenter le sentier de la Cuckmere Haven, à deux pas de Brighton. Ce lieux est chargé de souvenirs pour nous et je vous invite fortement à vous y arrêter si vous passez dans le coin, à la fois pour la beauté du paysage et la sensation de calme et de sérénité que transmet ce lieu. Suivez la rivière Cuckmere qui serpente dans les étendues vertes où paissent paisiblement des moutons, vous arriverez ensuite sur une plage de petits galets au pied des falaises de craie qui se dressent fièrement le long de cette côte.

Nous avons fait cette promenade en fin d'après-midi mais n'hésitez pas à y aller à l'heure du déjeuner et de vous arrêter au pub au pied de la promenade qui m'a laissé un excquis souvenir.PICT0268

 

Pour ce qui est de Brighton nos rendions visite à des amis et leur merveilleuse princesse, je n'aurais donc pas d'adresse fraîche à partager, juste un souvenir (lointain mais excellent): le Bombay Aloo, un restaurant indien végétarien, un buffet à volonté où l'on se sert dans de grosses marmites desquelles s'échappe un fumet enchanteur à chaque fois qu'un couvercle est soulevé.

 

Si vous notez Brighton dans votre carnet de route n'hésitez pas à rendre visite à Gracianne qui, j'en suis sûre sera pleine de bons conseils.

 

Notre prochaine destination fût le parc du New Forest avec un arrêt déjeuner à Portsmouth au Lemon Sole, un restaurant de poissons et fruits de mer où les produits affichent leur fraîcheur et se laissent choisir avant d'être cuisinés minute...rien que pour vous!!

 

Notre escale verte se fit à Lynhurst, au coeur de ce parc national boisé et marécageux dont les vastes prairies sont habitées par les poneys sauvages de la race du New Forest. Parmi les adresses testées et approuvés les amateurs de cuisine indienne pourront se rendre les yeux fermés au "Passage to India" où les currys enchanteurs et les naans plus grands que les assiettes, à la fois moelleux et croustillants ne pourront que vous séduire!

 

PICT0287.JPGLa dernière étape de notre voyage a été déterminée par deux critères proches mais opposés: se rapprocher un maximum de Plymouth...tout en l'évitant! C'est ainsi que nous avons longé la côte du Dorset et du Devon, un paysage côtier aux routes très vallonées et bordées de chaumières. La pause déjeuner se fit dans la charmante petite ville de Lyme Regis, dans une tea house...le séjour touche à sa fin, on profite de l'ambiance British jusqu'au bout! Avant d'atteindre notre destination finale nous faisons une halte dans la balnéaire Torquay pour en ressortir déçus: nous trouvons la ville surfaite et la basse saison donne un côté morose au tout...puis nous avions vu tellement mieux dans le genre. C'est donc sans traîner que nous continuons notre route en direction de Totnes (thanks Solenne for the tip), une ville traversée par la Dart river et dominée par un château. Ce qui me frappe lorsque nous nous PICT0288.JPGy promenons c'est son côté "vert": beaucoup de magasins bio (j'en profite ainsi pour ramener deux butternut au grand dam de Doudou qui s'image bien devoir déclarer deux-voire trois courges à la douane...), des commerces éthiques et de proximité à l'image de cette boutique où de superbes chaussures sont faîtes à la main et sur mesure...de véritables merveilles...une adresse à noter mais bon on a déjà deux paires neuves dans le coffre, faudrait peut être pas exagérer! La consommation locale est d'ailleurs encouragée à travers un livret qui recense les fermes productrices de la région ainsi que les magasins où trouver leurs produit, les restaurants qui les utilisent. Un esprit vert et responsable règne donc sur la ville, un ressenti que le net m'a confirmé.

 

Nous avons dîné au Café Asia...une adresse variée en terme de choix mais plûtot moyenne en qualité.

Côté logement le plus grand des hasards nous a menés vers un charmant bed and breakfast: The Old Forge, au plancher qui craque comme pour nous rappeler que la bâtisse vieille de 600 ans regorge d'histoire, au jardin calme et accueillant. Quant au petit déjeuner pris à la douce lumière de la véranda, ce fut le meilleur de notre séjour: outre les classiques céréales et toasts ou encore les "cooked breakfast" (oeufs, bacon, saucisses, haddock, beans...) les hôtes offraient une "continentale alternative": au menu: gauffres ou Scotch pancakes qui furent un régal. Enfin même si cela ne nous concerne pas le menu comportait des options "sans": sans gluten, sans lait...fait assez rare pour le noter!

 

Nous revoilà donc à notre destination initiale et finale: Plymouth, un peu en avance pour le ferry nous en profitons pour faire un peu de shopping car jusque là les magasins ne nous avaient présenté que leurs portes fermées...eh oui en Angleterre 17h sonne la fermeture de grand nombre de magasins!Voilà encore un des avantages de prendre la voiture: outre la grande mobilité dont nous avons profité nous n'avons pas de restriction de bagages.

 

Outre quelques bricoles, des chaussures, je suis revenu avec de la pâte d'ail et de gingembre, diverses poudres d'épices indiennes, des sauces toutes prêtes ainsi que - et là j'aurais bien besoin d'aide pour les utiliser- de la poudre de grenade, de la farine de soja et de l'umeboshi....

Repost 0
Published by lesnectarsdemaya - dans Bourdonnons ensemble
commenter cet article
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 14:27

Même si cette année j'ai préféré éviter les bougies un joli cadeau accompagnais le gâteau: 4 jours en amoureux au pays de la Guiness, enfin à Dublin....depuis le temps que je rêve de mettre les pied en Irlande cette surprise fut un immense bonheur...jusqu'au lendemain..un volcan au nom imprononçable...Eyjafjöll...ça ne s'invente pas...a décidé de paralyser les aéroports et de clouer les avions au sol.

Ce gros nuage de cendre nous a donc chipé notre séjour Irlandais et a menacé de nous priver de nos baby sitters (papi et mamie). Heureusement ces derniers ne se sont pas laisser démonter: il leur en fallait plus pour passer à côté d'un séjours avec leurs Crevettes et ont décidé de prendre la voiture. Quant à nous on a troqué l'avion contre le ferry direction Plymouth.

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:7EkcjEktQOf4DM:http://www.korthalsgriffon.org.uk/Assets/images/other/big_union_jack.jpgNous avons donc préparé notre voyage la veille du départ avec un guide Hachette ressorti du placard et quelques infos glannées à droite à gauche. Le temps étant limité j'ai demandé conseil à Hélène puis ai fouiné en vain (car avec très très peu de temps) en quête de bonnes adresses. Nous avons réservé deux hôtels avant de partir puis avons improvisé sur place et là je n'ai eu qu'une envie: faire partie des équipes de routard...non ça c'est un vieux fantasme...mais j'ai eu envie de partager nos coups de coeurs ainsi que nos déceptions afin d'aider ceux et celles qui décideraient eux aussi de s'offrir une douce escapade anglaise.

 

Commençons par la déception car au final on s'en est bien sorti, il n'y en eu qu'une: le Copthorn Hotel de Plymouth...un hôtel réservé à l'avance, l'arrivée du ferry étant à 21h on a trouvé ça plus sage. Pour être sûr de notre coup on choisi une grand chaîne, entre la réputation et les tarifs nous pensions à tort que le séjour serait à la hauteur...au final nous avons une chambre en bord de route (un très gros rond point), un lit en V qui fait en sorte que quelque soit la position que vous choisissez d'adopter vous vous retrouvez touts les deux collés au milieu (certains trouverez ça romantique l'inconfort a eu le dernier mot), des oreillers qui vous cassent le cou...sans parler de la clim dans la chambre (euh on est en Angleterre quand même!)

 

PICT0246Voilà pour le coup de gueule...si vous aussi êtes contents de quitter cet hôtel, suivez-moi, je vous emmène traverser le Exmoor National Park, entre forêts (dont certaines à vendre....si ça vous intéresse) et cottages qui font rêver. Un plein de verdure ressourçant pour arriver à Bath dont Hélène parle si bien. C'est d'ailleurs selon ses conseils que je me dirige vers la Pump Room dans l'idée de m'offrir un cream tea dont je rêve depuis le ferry. L'ambiance de la Pump Room vous plonge au coeur de Angleterre chic et je ne sais si c'est le lustre brillant, la blancheur des chevelures ou la musique très feutrée, toujours est-il que Doudou a posé son jocker et nous sommes partis en qête d'une autre lieu où prendre un petit goûter. A moins d'avoir raté une bonne adresse il semble que la pump room ai le monopole du salon de thé classique car tout ce que nous avons pu trouver étaient des chaînes telles que Starbucks ou Costa...jusqu'à ce que notre quête nous mène devant la vitrine d'un chocolatier: là, devant nous il tempérait son chocolat...un univers qui m'est de plus en plus familier mais ces gestes étaient si sûrs et répétés de si nombreuses fois qu'ils en étaient gracieux...ce chocolatier proposant de beaux muffins nous sommes entrés faire une pause gourmande pour découvrir que le propriétaire est belge et son acolyte a un fort accent du sud de la France, tous deux portainet des tabliers Valrohna et vantaient la qualité de ce chocolat qui "même s'il n'est pas Belge, reste le meilleur"...si j'avais encore des doutes à ce propos, ils sont restés là-bas!

 

 

http://www.georgianlodgehotel.com/images/cort2.jpg

Nous avons choisi de passer la nuit à peine plus loin: à Bradford on Avon, une très jolie petite ville....plein de charme mais très petite avec donc très peu d'hôtels, un conseil donc: pensez à réserver...ce que l'on a pas fait mais un gros coup de chance et un logeur généreux sont venus à notre rescousse: Le Georgian Lodge, ce charmant hôtel composé de petits appartements construits autour d'une court nous a offert une pause calme et douillette.

 

De plus le propriétaire, heureux de discuter et de partager ses bons plans nous a orientés vers un charmant pub pour le dîner: après une marche de 25mn environs (qui paraît être une éternité quand on se demande si le pub est bien au bout du chemin, toujours ouvert, et que la faim se fait sentir) le long de l'Avon nous http://www.crossguns.net/photos/thumb5.jpgsommes arrivés à un aqueduc devant lequel se trouve un pub plein de charme: le Cross Guns, au menu plus qu'attrayant  et au service excellent ... sans parler de la musique...De plus nous avons eu droit à une petite dégustation de bières (la meilleur façon de se décider avant de passer commande!). Là j'ai découvert la sauce miel et moutarde-apparemment un classique mais ce fut pour moi une première dont je reparlerai certainement ici...et dans la série première j'ai mangé et aimé des petits pois pour la première fois...aux mamans qui désespèrent, tout vient à point (bon à 30 ans quand même).

Nous sommes passés relativement inaperçus dans ce pub...il faut dire qu'après la visite de Kevin Spacey, ce n'est pas nous qui allions les impressionner ;)

Repus et désaltérés il était temps pour nous de quitter les Cross Guns et de retrouver notre hôtel...sauf que la nuit était tombée, le canal n'était pas éclairé...de là à penser que le patron de l'hôtel envoie ses clients se perdre dans la nuits avec des complices prêtes à les attaquer il n'y a qu'un pas....mais bon pas question de se démonter...de nous façon nous n'avions pas le choix mais je peux vous assurer que nous sommes rentrés très très vite!

 

Je vous laisse vous aussi vous remettre de ces émotions partagées, vous reposer et vous donne rendez-vous très vite pour la suite et fin de ce voyage outre-manche.

Repost 0
Published by lesnectarsdemaya - dans Bourdonnons ensemble
commenter cet article
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 13:18

On continue dans les mêmes tons avec une verrine brocoli/pistache - poivron/tomate séchée qui fit le bonheur de nos papilles.

PICT0186.JPG

 

Verrines brocoli/pistache - poivron/tomate séchée

Pour 4-6 verrines, selon leur taille

 

- 1 petit brocoli

- 1 grosse poignée de pistache avec la coquille

- 1 poivron rouge

- 2 pétales de tomate séchée

- sel, poivre, piment de Cayenne

 

Cuire le brocoli 15 mn à l'eau bouillante salée. Pendant ce temps décortiquer les pistaches puis mixer finement les deux, saler et poivrer.

Faire griller le poivron au four (200°C) jusqu'à ce que la peau cloque puis le laisser refroidir dans un sac plastique. Le peler, l'épépiner et le couper en morceaux grossiers. Mixer avec les tomates séchées, saler si besoin puis ajouter une pointe de couteau de piment.

 

Dresser dans les verrines en commençant par la couche de poivron. Vous pouvez disposer le brocoli à l'aide d'une douille ce qui donnera un petite côté "glace à l'italienne" au tout.


Repost 0
Published by lesnectarsdemaya - dans Nectars salés
commenter cet article

Texte Libre

Follow Me on Pinterest

En quête d'idée?

Un p'tit clic  sur la photo pour la recette!












Un p'tit creux??

Chefs Blogs Add to Google

Feed Shark

Logo selection Plurielles